Retourner à l'accueil

Toutes nos actualités

2 avril 2019

Save the date : le prochain rendez-vous du Réseau des Opérateurs Commerce

Lancé le 28 septembre dernier, le Réseau des Opérateurs locaux pour le Commerce et l’artisanat (ROC) se réunit pour une nouvelle journée d’échanges sur le thème « Territoires et revitalisation commerciale : accompagner l’opérationnel » ! Le rendez-vous est fixé le vendredi 12 avril, au Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, situé 20 avenue de Segur 75007 Paris. INSCRIVEZ-VOUS !    

27 mars 2019

Première visite du centre-ancien de Muret (31)

Epareca s’est rendu à Muret, afin de réaliser une première visite de son centre-ancien.   Le centre-ancien de Muret connaît une perte d’attractivité de son tissu commercial : en effet, le taux de vacance augmente, l’offre est fortement spécialisée et une locomotive commerciale fait défaut. La Ville porte donc un projet global de revitalisation afin de rendre son centre-ville plus animé et diversifier l’offre.   La Ville de Muret souhaite une intervention d’Epareca afin de proposer des activités qui viendraient compléter l’offre existante et permettraient de renforcer l’attractivité commerciale du secteur.

22 mars 2019

Première visite du centre commercial de La Madeleine à Gonesse (95)

Epareca s’est rendu ce 22 mars à Gonesse, afin de réaliser une première visite du centre commercial de La Madeleine. La Ville de Gonesse, retenue dans le cadre du dispositif Action Cœur de Ville, souhaite revitaliser son centre-ville composé en grande partie d’un parc immobilier ancien et dont l’offre commerciale s’est progressivement appauvrie, en lien avec la dégradation du cadre bâti. Afin d’endiguer cette situation, la Ville envisage de réhabiliter l’offre de logements ainsi que le centre commercial de la Madeleine, situé en bordure du centre-ancien. Epareca pourrait être l’opérateur principal de cette redynamisation, dans le cadre de l’élargissement de son périmètre d’intervention aux ORT.

20 mars 2019

Première visite de La Seyne-sur-Mer (83)

Les équipes d’Epareca se sont rendues ce mercredi 20 mars à la Seyne-sur-Mer dans le cadre de la réactivation de la saisine portant sur le centre-ancien, retenu en NPNRU de priorité Régionale. Le centre-ancien de la Seyne-sur-Mer cumule un certain nombre de difficultés : vacance commerciale importante et en hausse, stationnement difficile, environnement concurrentiel dense en périphérie, fracture urbaine entre le centre-ville et le port de plaisance… La Ville souhaite affiner sa stratégie de requalification commerciale et artisanale du centre-ancien et a, à ce titre, sollicité Epareca pour étudier les pistes d’une éventuelle collaboration opérationnelle.

12 mars 2019

Conseil d’Administration d’Epareca

Le Conseil d’Administration d’Epareca s’est réuni ce mardi 12 mars. Il a, notamment, décidé 5 mises en études suite aux premières visites réalisées en ce début d’année. Les membres du Conseil ont également échangé sur le budget de l’établissement ainsi que sur la future ANCT.

8 mars 2019

Pose de la 1re pierre de l’ensemble commercial la Blanchisserie à Hem (59)

Pascal Nys, Maire de Hem, Valérie Lasek, Directrice générale d’Epareca, Valérie SIX, Conseillère Régionale des Hauts-de-France, Xavier Fouquart, Responsable de la délégation territoriale de Lille et l’ensemble des partenaires du projet ont posé la première pierre du futur ensemble commercial La Blanchisserie, ce vendredi 8 mars, rue Jules Guesde.   Cette première pierre marque la reconquête de la friche de la Blanchisserie, avec la création d’un linéaire commerçant de 740 m2, soit 6 locaux à vocation de services, et d’équipement/soin de la personne.

Télécharger
le dossier de presse
6 mars 2019

Première visite du centre commercial des Roches à Cholet (49)

Epareca s’est rendu à Cholet, afin d’effectuer la visite du centre commercial Le Parc – Les Roches, dont la requalification est envisagée dans le cadre du projet de renouvellement urbain du Quartier d’Intérêt Régional du même nom, porté par l’Agglomération du Choletais. Sollicité en expertise en 2016, l’établissement pourrait de nouveau intervenir aux côtés de la Ville qui redoute une baisse de vitalité commerciale ainsi qu’une diminution de la valeur des logements en l’absence d’accords entre les commerçants et les habitants de la copropriété sur un projet de remise à niveau de l’équipement. Plusieurs exploitants, en effet, pourraient arrêter leur activité à court terme.