Coeur de Ville Beaumont-sur-Oise/Persan (95)

Situées au nord de Paris et du département du Val-D’Oise, Beaumont-sur-Oise et Persan sont des villes qui comptent respectivement 9 597 et 12 665 habitants, au sein de la Communauté de Communes du Haut-Val-d’Oise comprenant 38 172 habitants.

 

Ces 2 communes émargent au programme Action Cœur de Ville après avoir constitué un dossier commun qui a été validé par la Préfecture. Ainsi, les 2 centres-villes (une partie du centre-ville de Persan est également en périmètre QPV) sont à considérer dans le futur périmètre de l’ORT. Toutefois, il est à noter des différences notables dans la physionomie urbaine de ces 2 villes qui doivent être prises en compte dans la future analyse des potentiels.

 

Beaumont-sur-Oise

 

Beaumont-sur-Oise est une ville rurale et historique qui présente un centre ancien au patrimoine architectural remarquable. La ville s’organise le long de l’Oise qui la sépare de sa voisine Persan. Toutefois, les abords de l’Oise, pourtant intéressants en terme d’attractivité sont peu mis en valeur et font aujourd’hui l’objet d’une réflexion dans le cadre d’ACV.

 

Comme beaucoup de villes en ACV, le commerce du centre-ville est fortement impacté par le développement de l’offre de périphérie, qui s’est constituée à l’entrée de la ville de Persan et plus spécifiquement sur la Ville de Chambly (Département de l’Oise). Le commerce en activité est pour moitié constitué de services (banques, assurances) et l’offre en alimentaire y est très faible. La ville accompagne actuellement l’installation d’une supérette en rez-de-chaussée d’une copropriété du cœur de ville, qui devrait se concrétiser prochainement.

 

Persan

La ville de Persan présente un profil différent de sa voisine. Elle a en effet connu un boom démographique (+ 18% en 11 ans) lié à sa politique de développement. Après un premier essor dans les années 60 où de grands ensembles ont été construits (jusqu’à 40 % de la population de la ville), les élus ont souhaité diversifier la population en développant une offre plus pavillonnaire.

 

Les 2 quartiers prioritaires ont fait l’objet d’un premier PRU qui a permis de travailler à la réhabilitation et à la résidentialisation du patrimoine social. Une centralité urbaine, peu visible jusque-là, a émergé autour de la Mairie avec la création, autour d’une place piétonne d’un conservatoire et d’un bâtiment dédié à la petite enfance.

 

Toutefois, la ville présente une organisation urbaine perturbée par plusieurs « barrières » physiques que sont l’Oise, la ligne de chemin de fer qui l’enserre depuis la gare en entrée de ville jusqu’aux portes de la commune de Chambly et l’artère routière centrale qui constitue la colonne vertébrale de la ville.

 

Il est envisagé de conduire 2 études de potentiel distinctes ainsi qu’une étude juridique globale sur les 2 villes afin de déterminer les linéaires sur lesquels une intervention aurait le plus gros impact en terme de redynamisation.